Tout client a eu besoin un jour de contacter le service client d’une entreprise. Mais grande fut la déception lorsque l’appel a dû être passé via un numéro de téléphone surfacturé. Pour ne pas dépenser une fortune, certains ont été contraints d’écourter leur communication. Si vous cherchez le numéro non surtaxé d’un service client, voici comment le trouver facilement !

Comment obtenir le numéro non surtaxé d’un service client ?

Pour contacter gratuitement le service client d’une entreprise, on peut consulter les services de cet annuaire. En quelques clics, vous obtiendrez les coordonnées de Deliveroo, Rue du Commerce, EDF, Boulanger ou encore Renault. Ce type de plateforme répertorie tous les numéros non surtaxés des services clients les plus demandés de France. 

Où trouver les numéros gratuits des services clients des entreprises ?

Pour mettre la main sur le numéro gratuit de votre service client, vous pouvez passer par le site internet de l’entreprise. Vous n’aurez qu’à vous rendre dans la section « Contact » ou sur la page des mentions légales pour obtenir gain de cause.

Vous pouvez également exploiter les réseaux sociaux, le nouvel espace de communication des entreprises. Mieux, via le service de messagerie, il est possible de demander le numéro de téléphone gratuit à un conseiller en ligne. Pour terminer, sachez que les brochures, les objets publicitaires et autres supports de communication présentent différents numéros qui permettent de joindre rapidement son service client.

Pourquoi les numéros des services clients sont-ils payants ?

Il faut savoir qu’une entreprise tient à une seule chose : augmenter ses profits au maximum. Pour y parvenir, elle utilise plusieurs leviers, dont les numéros surtaxés de son service client. À chaque appel, l’entreprise gagne ainsi de l’argent. C’est pourquoi de nombreuses sociétés ont pris l’habitude de communiquer principalement leurs numéros de téléphone surfacturés. 

Ce dernier permet également de réduire le volume des appels. En effet, peu séduits à l’idée de payer des frais supplémentaires pour leurs communications, nombre de clients finissent par y renoncer. En misant sur cet effet dissuasif, l’entreprise peut mieux se concentrer sur les appels qu’elle juge « sérieux ».