Ambitionnes-tu de visiter et découvrir un autre pays ? Sais-tu qu’il est possible de réaliser ton souhait ? Eh oui ! Il t’est possible de partir vers un pays étranger où tu pourras apprendre une nouvelle langue. Une nouvelle contrée où tu vivras de nouvelles cultures et où tu pourras vivre une nouvelle vie. Enfin, toutes les expériences que tu auras acquises renforceront ton CV. Pour cela il te suffit de devenir jeune homme au pair. Comment ? Nous allons te montrer. Qui plus est devenir au pair est plus difficile pour un garçon que pour une fille.

Qu’est-ce qu’on entend par « au pair » au juste ?

Un jeune au pair, qu’il soit un garçon ou une fille, est un jeune âgé de 18 à 30 ans qui n’est pas encore marié et qui n’a pas encore d’enfant. Il part vivre à l’étranger dans une famille d’accueil pendant une durée déterminée. Pendant son séjour, il participera à toutes les activités familiales de la famille qui le reçoit comme les menues tâches ménagères ou le babysitting. En contrepartie, le jeune au pair est nourri, logé et reçoit de l’argent de poche de la part de la famille d’accueil.

Pourquoi devenir jeune homme au pair ?

Différentes raisons peuvent pousser un jeune à devenir au pair. D’abord, pour avoir de l’expérience puisqu’il s’agit de connaitre un autre pays, sa langue et sa culture. Celui qui n’a jamais voyagé ne connait rien du tout. Ensuite, devenir au pair permet de nouer des amitiés et des relations dans le monde. Si cela est possible avec les réseaux sociaux, la valeur d’un ami réel ne se compare pas à une connaissance via internet. Enfin, devenir au pair offre la possibilité d’apprendre à être plus indépendant et à murir.

Comment devenir un jeune homme au pair ?

Devenir au pair nécessite de remplir quelques conditions importantes :

–          Les personnes concernées

Tel que nous l’avons déjà introduit plus haut, il faut être âgé de 18 ans au minimum et de 30 ans au maximum, célibataire. Un critère tout aussi essentiel est d’avoir des connaissances de base de la langue du pays d’accueil. Certains pays exigent aussi la possession d’un permis de conduire et d’un niveau bac au minimum comme pour les États-Unis.

–          Les formalités à suivre

Un jeune français n’a pas besoin de visa pour devenir au pair dans un autre pays d’Europe. En revanche, si le pays choisi n’est pas du continent européen, il faut obligatoirement un visa. Il est nécessaire de demander des renseignements auprès du consulat du pays sélectionné en France.

Le jeune au pair et la famille d’accueil doivent conclure un accord par écrit avant le départ de France. Cet accord déterminera les droits et les devoirs des deux parties ainsi que les conditions de vie du jeune dans la famille qui l’accueille.

Concernant la durée du séjour, cela dépend entièrement de la règle en vigueur dans le pays d’accueil ou de la demande de la famille d’accueil. Cela peut varier entre 6, 9 ou 12 mois avec possibilité de renouvellement de contrat ou pas.

Quelles sont les compétences requises pour devenir jeune homme au pair ?

Il est beaucoup plus facile pour une fille de devenir au pair que pour un garçon. En effet, ce sont surtout les jeunes filles qui sont les plus plébiscitées par les familles d’accueil. De ce fait, les jeunes filles au pair sont plus exigeantes. Ainsi, un garçon devra être plus tolérant s’il souhaite trouver facilement une famille pour le recevoir dans le pays de son choix. Il faut également avoir des capacités pour la surveillance et la garde d’enfants. Avoir d’autres compétences serait un plus : un diplôme de secourisme, un brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur, savoir cuisiner, etc. Enfin, devenir au pair demande aussi une bonne présentation, une bonne organisation et une bonne discipline.

Quelques étapes importantes

Lorsqu’on veut devenir jeune homme au pair, il faut commencer par faire le bon choix de destination. Ensuite, réfléchir à l’organisme avec lequel partir. Il est possible de choisir entre des sites d’annonce gratuits et une agence de placement. Puis, il est aussi important de bien optimiser le profil. Enfin, poser le maximum de question pendant l’entretien avec la famille d’accueil.